Le site de Murat

Le site de Murat

Le Puy Murat se situe sur la commune de Tarnac, prés du village du Mont, à la limite des départements de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne.
Sur ce sommet qui domine la vallée de la Vienne, se dressent les ruines du donjon de Murat.
De moins en moins visibles, en raison de la végétation, elles comportent, selon une enceinte circulaire de 80 m de diamètre, les traces des substructures du mur d’enceinte et des bâtiments divers qui y étaient accolés.
Au centre, se dresse encore à 4 ou 5 m de hauteur, un donjon circulaire de 13 m de diamètre dont les murs mesuraient 1,35 m d’épaisseur.
Cette forteresse construite vers le XIIIème siècle appartenait aux seigneurs de Murat vassaux des vicomtes de Comborn.
Elle fut abandonnée au profit du château de Tarnac construit au début du XVIIème siècle.
Le site  du Puy Murat est inscrit aux monuments historiques depuis le 1er février 1993.

Archéologie – Le lion de Tarnac

Un lion funéraire gallo-romain découvert à Tarnac (Corrèze)

Un lion sculpté dans du granit a été mis au jour en 1998 près de village de Theillet au cours de travaux de drainage. L’animal représenté allongé, haut de 0,91 m, repose sur un socle de 1,25m de long et tient une tête de taureau entre ses pattes avant.

Une vingtaine de représentations similaires, généralement conservées près des églises, est recensée en Limousin, particulièrement dans le département de la Creuse. Comparé à ces derniers, exposés depuis des siècles aux intempéries, le lion de Tarnac conserve toute sa fraîcheur.

L’animal tourne la tête vers la droite, la gueule entrouverte. Des mèches triangulaires, regroupées en quatre bandes verticales figurent une crinière opulente qui recouvre la tête et une partie du dos.

La qualité du travail apparaît dans la forme de la queue rabattue sur le flanc gauche de l’animal ou encore dans la précision de la représentation des muscles des pattes ou le rendu des griffes.

Ces lions ornaient des monuments funéraires gallo-romains, probablement construits dans la seconde moitié du IIe s. ou au début du IIIe s. Le rôle funéraire du lion est bien connu à cette époque, en particulier pour son caractère protecteur. Une statue découverte à Brumath (Alsace) montre par exemple un lion couché gardant une urne cinéraire.

Ce lion se trouve aujourd’hui dans l’église de Tarnac.

(source DRAC Limousin)

Que faisons nous ?

 L’ARHA, Association de Recherche Historique et Archéologique, localisée à Tarnac (Corrèze), au cœur du Parc Naturel Régional de Millevaches en Limousin,

a pour but d’animer la commune   :

  • en proposant des randonnées au départ de Tarnac,
  • en entretenant les chemins ARHA,
  • en conviant les habitants de Tarnac et autres à des repas conviviaux,
  • en organisant des expositions artistiques, culturelles, et sur le patrimoine de la commune,
  • en proposant des sorties sur le département de la Corrèze ou limitrophes,

ceci, tout en rassemblant toutes les générations tarnacoises !

L’ARHA est également affiliée à la Fédération Française de Randonnée Pédestre et organise des randonnées à thème. Ces sorties, ouvertes à tous, sont encadrées par les bénévoles licenciés de l’association.

L’association s’est donnée comme objectif  la conservation et la mise en valeur du petit patrimoine architectural local.  Dans cette optique, elle rend accessible tous les sites remarquables proches du bourg  de TARNAC tels que :

  • moulin restauré de la Combe
  • rochers typiques de Servières
  • cabanes de bergers
  • croix de chemins
  • tumuli
  • maisons et sculptures anciennes

En adhérant à l’association, vous bénéficierez de tarifs préférentiels sur les activités payantes.  Alors, rendez-vous sur la page « Contact » pour remplir le bulletin d’adhésion !

Ici, le bulletin d’adhésion !

Statuts de l’ARHA

ARHA Association de Recherche Historique et Archéologique

Statuts

Article 1er

II est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre Association de Recherche Historique et Archéologique (ARHA).

Article 2

Cette association a pour but la recherche et la mise en valeur des sites archéologiques, ainsi que des chemins de randonnées et  de promenades.

Article 3

Le siège social est fixé au 7 place du Coudert 19170 Tarnac.

Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d’Administration ; la ratification par l’Assemblée Générale sera nécessaire.

Article 4

L’association se compose de :

a) Membres d’honneur,

b) Membres bienfaiteurs

c) Membres actifs ou adhérents.

Article 5

Admission

Pour faire partie de l’association, il faut être agrée par le Bureau qui statue, lors de chacune de ses réunions, sur les demandes  d’admission présentées.

Article 6

Les membres

Sont membres d’honneur ceux qui ont rendu des services signalés à l’association ; ils sont dispensés de cotisation.

Sont membres bienfaiteurs les personnes soutenant les activités sans participation active. Elles versent un don de leur choix.

Sont membres actifs ou adhérents ceux qui ont acquitté leur cotisation annuelle.

Article 7

Radiations

La qualité de membre se perd par :

a) la démission

b) le décès

c) la radiation prononcée par le conseil d’administration pour non paiement de la cotisation ou pour motif grave ; l’intéressé ayant été invité par lettre recommandée à se présenter devant le bureau pour fournir des explications.

Article 8

Les ressources de l’association comprennent :

1 ) le montant des cotisations et des dons

2) les subventions de l’Etat, des Régions, des Départements et des Communes

3) le produit de fêtes, manifestations et activités diverses de l’association.

Article 9

Conseil d’administration

L’association est dirigée par un conseil d’administration de  9 à13 membres, élus pour deux années par l’assemblée générale.

Les membres sont rééligibles.

Le conseil d’administration choisit parmi ses membres, au scrutin secret, un bureau composé de :

un président, un trésorier, un secrétaire et éventuellement un adjoint.

Le conseil d’administration est renouvelé tous les DEUX ans.

En cas de vacance, le conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif par la plus prochaine assemblée générale. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l’époque où devrait  normalement expirer le mandat des membres remplacés.

Article 10

Réunion du conseil d’administration

Le conseil d’administration se réunit au moins tous les six mois, sur convocation du président ou

sur demande du quart de ses membres. Les décisions sont prises à la majorité des voix. En cas de partage, la voix du président est prépondérante.

Article 11

Assemblée générale ordinaire

L’assemblée générale ordinaire comprend tous les membres de l’association à quelque titre qu’ils soient affiliés.

L’assemblée générale ordinaire se réunit une fois par an sur convocation du bureau.

Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l’association sont convoqués par les soins du secrétaire.

L’ordre du jour est indiqué dans les convocations.

Le président, assisté des membres du bureau, préside l’assemblée et expose la situation morale de l’association. Le trésorier rend compte de sa gestion et soumet le bilan à l’approbation de l’assemblée.

Il est procédé, après épuisement de l’ordre du jour au remplacement, au scrutin secret, des membres du conseil élus à la majorité absolue des présents et représentés. Chaque membre présent ne peut détenir que CINQ pouvoirs.

Ne devront être traitées lors de l’assemblée générale que les questions soumises à l’ordre du jour.

Article 12

Assemblée générale extraordinaire

Si besoin est, ou sur demande de la moitié plus un des membres inscrits, le président peut convoquer une assemblée générale extraordinaire, suivant les formalités prévues par l’article 11.

Article 13

Formalités administratives prévues par la loi du I er juillet 1901 et par le décret du 16 août 1901

Le président ou le secrétaire doit faire connaître dans les trois mois , à la sous préfecture de l’arrondissement où l’association a son siège social, tous les changements survenus dans l’administration de celle-ci, ainsi que toutes les modifications apportées à leurs statuts.

Ces modifications et changements sont obligatoirement consignés dans le registre spécial de l’association prévu par la loi du 1er juillet 1901.

Article 14

Règlement intérieur

Un règlement intérieur peut être établi par le conseil d’administration.

Ce règlement éventuel est destiné à fixer les divers points non prévus par les statuts, notamment ceux qui ont trait à

l’administration interne.

Article 15

Dissolution

En cas de dissolution, prononcée par les deux tiers au moins des membres présents à l’assemblée générale, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci et l’actif, s’il y a lieu, est dévolu conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901. 

Fait à Tarnac le 29 août 2011

La présidente  G. COUTAUD

La secrétaire V. BERTHELIN