le site de l'ARHA

http://www.arha-limousin.com/

Le lion de Tarnac (Archéologie)

Le lion de Tarnac

Un lion funéraire gallo-romain découvert à Tarnac (Corrèze)

Un lion sculpté dans du granit a été mis au jour en 1998 près de village de Theillet au cours de travaux de drainage. L'animal représenté allongé, haut de 0,91 m, repose sur un socle de 1,25m de long et tient une tête de taureau entre ses pattes avant.

Une vingtaine de représentations similaires, généralement conservées près des églises, est recensée en Limousin, particulièrement dans le département de la Creuse. Comparé à ces derniers, exposés depuis des siècles aux intempéries, le lion de Tarnac conserve toute sa fraîcheur.

L'animal tourne la tête vers la droite, la gueule entrouverte. Des mèches triangulaires, regroupées en quatre bandes verticales figurent une crinière opulente qui recouvre la tête et une partie du dos. La qualité du travail apparaît dans la forme de la queue rabattue sur le flanc gauche de l'animal ou encore dans la précision de la représentation des muscles des pattes ou le rendu des griffes.
Ces lions ornaient des monuments funéraires gallo-romains, probablement construits dans la seconde moitié du IIe s. ou au début du IIIe s. Le rôle funéraire du lion est bien connu à cette époque, en particulier pour son caractère protecteur. Une statue découverte à Brumath (Alsace) montre par exemple un lion couché gardant une urne cinéraire.

Ce lion se trouve aujourd'hui dans l'église de Tarnac.

(source DRAC Limousin)